La nature a-t-elle un prix ?

Séance de séminaire du mercredi 13 mars 2019, à 18h, salle D2 102

Avec Baknadil Merabet, professeur de sciences économiques et sociales

La nature a-t-elle un prix ? Penser la valeur d’un bien commun.

D’où vient cette idée de vouloir donner un prix à la nature ? Dans la théorie économique standard, empêcher la dégradation de la nature suppose la création d’un marché, c’est-à-dire l’association d’une propriété privée et d’un prix. Depuis la publication de l’article de Garrett Hardin « The tragedy of the commons » en 1968, s’est développée l’idée de la monétarisation de la nature. Mais donner un prix à la nature, est-ce épuiser sa valeur ou la faire exister ? Où que nous nous situions dans ce débat, il apparaît que « si la nature n’a pas de prix, ne pas la protéger a un coût » (J. Gadrey et A. Lalucq, 2015).