Une capacité d’action de l’environnement ? John Dewey et la « piété naturelle »

Prochaine séance du séminaire ECONES

Louis Quéré – Sociologue, directeur de recherche au CNRS, ancien directeur de l’institut Marcel Mauss..

« La « piété naturelle » comme composante d’une « juste perspective dans la vie ». Selon John Dewey.« 

Résumé :
« Dans sa philosophie de la religion, John Dewey critique ceux qui manquent de « piété naturelle ». Pour lui, la « piété naturelle » doit faire partie intégrante d’une « juste perspective dans la vie ». Je voudrais expliquer pourquoi Dewey accorde une telle importance à cette attitude, qu’il considère comme religieuse. La principale raison est sa conception de l’intégration première de l’organisme et de l’environnement, qui l’amènera, vers la fin de sa vie, à substituer une problématique de la trans-action à celle de l’inter-action. La « piété naturelle » ne se justifie que si l’on renonce à l’idée d’une extériorité mutuelle de l’organisme et de l’environnement, et  l’on attribue une véritable capacité d’action à l’environnement. »

18 juin à 14h – 16h – ENS de Lyon – salle D2 002.

L’entrée est libre, et sans réservation.

Contact : julie.arnaud@ens-lyon.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.